Une naissance annoncée

VOICI, ce nouveau projet quand à la construction d’un lieu de pratique. Quelques circonstances se sont rassemblées à Castelbiague, petit village du piémont pyrénéen à 1h de Toulouse où nous habitons mon épouse Marette et moi. Circonstances qui on fait que tout dernièrement un terrain juste en face de notre maison était en vente. Nous l’acquîmes.

 

Le DOJO du Laurier

« Il est possible que cela soit  ici mon nouveau vaisseau que je voudrais retourné, coque en l’air, le fond touchant le ciel. C’est ici que mon Instant demeure rempli des choses passées devenant  légères comme les brumes du matin se dissipant inexorablement sous la lumière du soleil du jour ».

  « Les deux rocs imprégnés d’une singularité féminine sont là, paisiblement présents. Depuis quelques temps où la coïncidence se fit, je les visite régulièrement, entamant un silence éloquent ».

img_20160131_1136201

IMG_20160131_1136432 (2)

 

 

 

 

 

 

 

Aussitôt ce petit coin suggéra ce projet. Faire un Dojo.

Sans tarder, nous délimitions l’emplacement. Je fis les premières plantations et commander 50 cerisiers fleurs qui surplomberont  le Dojo. Une construction simple tout en bois sera le lieu de notre pratique. Nous y ferons de l’Aikido, de l’Ikebana, du Kyudo, de la Méditation et il sera ouvert aux pratiques de rencontre célébrant la voie et aussi à quelques moments artistiques musicaux ou autres.

Voilà donc rapidement présenté, cette aventure qui s’avance.

Je m’adresse donc à vous, les pratiquants qui marchent à mes côtés depuis déjà longtemps, aussi  à celles et à ceux arrivés depuis peu, enfin mes amis et connaissances.

Une aide me sera nécessaire pour réaliser ce dessein, soutien financier, soutien moral, administratif,  aussi vos bras pour une aide à la construction, aux plantations, à l’entretien.

Ce lieu pourra aussi contribuer à enrichir ce petit coin de montagne, y donner un espace de choses belles et douces, sans violence, tournées vers les sensibilités artistiques.

Je remercie déjà, Michel, pratiquant de Kyudo, architecte, s’étant proposé spontanément et généreusement de faire les plans de la construction. Je n’oublie pas aussi nos voisins qui sont au commencement de la rencontre.

Cette Histoire est née comme une source jaillissant du lieu, nous tâcherons de garder ce sentiment simple, que nos efforts pour y arriver s’écoulent dans une ambiance de paix et d’aisance.

Si ce projet vous touche, vous intéresse, répondez moi et nous ferons bientôt une première rencontre sur le lieu.

A bientôt de vous lire.

Bernard Bleyer